AUTO-ENTREPRENEUR & VENDEUR AMAZON

AUTO-ENTREPRENEUR & VENDEUR SUR AMAZON - Logiciel de comptabilité

Salut c’est Jérôme d’AMZ Cockpit ! Bienvenue à vous dans cette toute nouvelle vidéo où, aujourd’hui, on va parler de comptabilité, mais plus particulièrement de comptabilité pour les auto-entrepreneurs qui sont, bien sûr, vendeurs sur Amazon. Je vous laisse découvrir une petite vidéo d’intro et on se retrouve juste après !

Tout d’abord, parlons du chiffre d’affaires et du montant qu’il faut déclarer en tant qu’auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur. Quand on écoute ou qu’on lit un peu sur les forums, et surtout sur notre groupe Facebook « Comment vendre sur Amazon » – où je vous invite à vous inscrire tout de suite, c’est gratuit ! – on entend toujours la même question : faut-il déclarer le chiffre d’affaires ou le montant qu’Amazon nous reverse sur notre compte en banque ?

J’ai envie de dire que, si vous posez la question, c’est que vous connaissez déjà la réponse, mais qu’elle ne vous plaît pas trop ! Dès qu’on a ce genre de questions, je taggue Gaëlle, une utilisatrice d’AMZ Cockpit depuis ses débuts et bêta testeuse de notre solution et de notre module de comptabilité que je vous présenterai juste après. Je la taggue simplement pour l’énerver, car elle n’en peut plus de cette question ! Donc, s’il vous plaît, dès qu’un vendeur et auto-entrepreneur pose la question du montant qu’il doit déclarer sur le site de l’URSSAF, envoyez-le sur cette vidéo, ça aidera tout le monde !

Je vais prendre un exemple concret pour illustrer mes explications. Imaginons que vous vendiez ce porte-stylo, au prix de vente de 19€99. Pourquoi ce produit ? Je ne sais pas, c’est une idée qui m’est venue comme ça et, à vrai dire, ce n’est pas si déconnant avec la rentrée des classes qui arrive ! Un joli porte-crayon sur son bureau ou sur son setup, ça fait toujours plaisir ! C’est un produit pas cher, qui ne se casse pas, un peu lourd peut-être, plutôt cool avec son style et son design octogonale ou de polygone, et qui peut s’offrir à Noël ! Bref, ce n’est pas un champion mais pourquoi pas !

Calculons donc rapidement les marges et les frais liés à ce produit. Je n’ai pas trouvé exactement le même produit sur Amazon, mais celui-là s’en rapproche grandement. Il suffit maintenant de se rendre sur l’un des sites d’Amazon pour calculer directement la rentabilité de ce produit. Sur cette page d’Amazon, il vous suffit simplement de copier-coller l’ASIN de votre produit source, puis d’aller saisir les informations qu’Amazon ne connaît pas, telles que le prix de vente, car les commissions et les frais de vente sont liés aux prix de vente. Attention, si vous voulez vendre avec des prix en promotion, il faut saisir le prix réduit, car Amazon va calculer les frais de vente sur le prix payé par le client. 

Amazon nous annonce 3€, ce qui est logique car nous sommes dans une catégorie où les frais sont à 15 %. 19,99 x 15 % = 2,99€ soit 3 euros de commissions de frais de vente pour Amazon. Ensuite, nous avons les frais expédiés par Amazon. Il s’agit des frais de salaire du manutentionnaire qui travaille dans les entrepôts d’Amazon et qui va récupérer votre produit. Vous avez également les frais liés au transport de la boîte d’emballage ou du carton et le prix du transporteur, le tout pour 5€20. A titre comparatif, si vous vendiez en FBM, donc expédié par le vendeur, vous en auriez pour 6€25 facturés par la Poste, car vous passez dans la tranche supérieure à 500 grammes, comme le mentionne la fiche produit Amazon. Il est donc clairement avantageux de faire expédier vos colis par Amazon plutôt que de le faire vous-même ! – sans compter le temps et le coût d’aller à la Poste, d’attendre et de revenir pour saisir les codes de suivi de chaque commande directement dans votre seller central. 

Nous avons ensuite l’expédition à Amazon. Il s’agit ici des frais que vous avez pour envoyer votre stock dans les entrepôts d’Amazon, soit de chez vous aux entrepôts d’Amazon, soit directement de chez votre fournisseur en Chine – ou dans d’autres pays – vers les entrepôts d’Amazon. Pour notre exemple et nos calculs, nous ferons expédier la marchandise depuis notre fournisseur en Chine vers les entrepôts qu’Amazon va nous recommander. 

Pour voir comment créer une expédition directement via le seller central, je vous invite à visionner cette petite vidéo. Je n’ai pas de données exactes et chiffrées de la part du fournisseur mais, selon mon expérience et pour faire livrer 800 pièces de ce porte-crayon, selon le poids et les dimensions, en faisant du « door to door » (du « porte à porte ») sans rien gérer et par avion, je dirais qu’il faut compter environ 1 000€ de frais de transport. 

1 000€ pour 800 pièces, on se retrouve à 1€25 par porte-crayon. Il nous reste, pour finir, le prix du produit. Le fournisseur nous annonce 1$99 pour un MOQ (Minimum Order Quantity) de 800 pièces, soit 1€75 au taux du jour. Finalement, on se retrouve avec une meilleure marge en confiant la logistique directement à Amazon, sans compter les nombreux avantages qu’offre ce service, ainsi que la visibilité d’un produit Prime plutôt qu’un produit non Prime. 

Attention, même si Amazon ne prend que 15% de frais de vente, la part totale d’Amazon représentera 41% dans notre exemple. 3€ + 5€20 = 8€20. (8€20/19€99) x 100 = 41,02%. Méfiez-vous donc et ne soyez pas surpris quand vous recevrez sur votre compte 60% de bénéfice plutôt que les 85% attendus. Nous retrouvons bien les mêmes chiffres en utilisant le fichier Excel et la calculatrice créés par AMZ Cockpit. Ce fichier Excel est à télécharger directement dans la description et il est 100% gratuit ! 

Il nous reste donc un bénéfice de 8€79 pour chaque unité vendue. Ainsi, pour chaque produit vendu, vous aurez la capacité d’en racheter 3 chez votre fournisseur, surtout si on optimise un peu le transport et une petite négociation. Plutôt pas mal, non ? Pour chaque unité vendue, Amazon reversera sur notre compte 11€79 : 19€99 – 3€ – 5€20 = 11€79. Les 1€25 de frais d’expédition vers les entrepôts d’Amazon ne sont pas conservés par Amazon. C’est à vous de les payer et de vous organiser pour l’acheminement de votre réassort.

Alors, quels chiffres déclarer à l’URSSAF en tant qu’auto-entrepreneur et vendeur sur Amazon ? 

  • Réponse A : 19€99, le prix de vente sur Amazon ; 
  • Réponse B : 8€79, la marge réalisée ;
  • Réponse C : 11€79, le montant qu’Amazon reverse sur notre compte en banque ;
  • Réponse D : je m’en fous, je ne déclare pas.

Je vous laisse quelques secondes pour y réfléchir… Et la bonne réponse est la réponse C, mon cher ami. C’est ce que vous devez déclarer à l’URSSAF si vous voulez avoir un contrôle fiscal aux fesses. La bonne réponse, pour dormir sur vos deux oreilles, est bien entendu la réponse A, 19€99, soit le prix de vente sur Amazon. Je t’entends déjà toi, le vendeur, celui qui a parcouru tous les forums, tous les groupes Facebook et qui me dit «Oui mais Jérôme, moi je reçois 11€79 sur mon compte donc c’est mon chiffre d’affaires à moi. Les 19€99, c’est le chiffre d’affaires d’Amazon.» 

A toi, vendeur, je te répondrai ceci. Imagine : tu es tellement connu que ton site Shopify attire des millions de personnes tous les jours. Tu fais des ventes et tu n’as pas besoin d’Amazon : le rêve absolu en soi ! Shopify te prend un pourcentage sur chaque vente, quel montant déclares-tu ? 11€79 ou 19€99 ? Un autre exemple. Imagine maintenant : tu as ton site internet et des millions de ventes… On connait, tu fais du gros argent. Tu as un employé qui emmène les colis à la Poste tous les jours. Disons que l’employé te coûte 3€ et la Poste te prend 5€20. Quel montant déclares-tu du coup ? 11€79 ou 19€99 ? C’est exactement la même logique ! Seulement, Amazon prend sa marge avant même d’envoyer la vôtre sur votre compte bancaire ! En conclusion et pour faire simple, vous devez déclarer à l’URSSAF le montant qu’a payé le client sur Amazon.

Toutes ces explications, et bien plus encore, se retrouvent dans notre livre « Comment vendre sur Amazon ? » où vous trouverez des exemples concrets, des fichiers Excel, des ressources et bien d’autres choses encore ! Vous aurez même droit à un coaching personnalisé et privé avec Greg ou moi, et à d’autres cadeaux et bonus, pour une valeur totale de 295€ ! Bien plus qu’un livre, c’est véritablement une formation Amazon FBA. Attention, le livre est victime de son succès et les coachings sont difficiles à booker rapidement, donc ne perdez pas de temps et commandez-le tout de suite !

Passons donc maintenant à la deuxième partie, où je vous montre comment AMZ Cockpit a réussi à automatiser toute la comptabilité des auto-entrepreneurs et vendeurs sur Amazon. Petit plus : on peut aussi générer et gérer toute la facturation externe à Amazon depuis ce nouveau module. On en parle tout de suite !

Nous voici donc sur le tableau de bord d’AMZCockpit. Je vais vous montrer la toute nouvelle fonctionnalité de comptabilité pour les auto-entrepreneurs. On clique sur « comptabilité AE ». On se retrouve sur le tableau de bord et là on va avoir plusieurs données. Alors, avant de voir toutes ces données-là, je vous conseille d’aller sur « Paramètres », où nous allons paramétrer toute votre comptabilité et ce qui va impacter vos déclarations de vendeur sur Amazon en tant qu’auto-entrepreneur.

  • Est-ce que vous bénéficiez de l’ACCRE ?
  • Quelle est la fréquence de vos déclarations : mensuelle ou trimestrielle ?
  • Avez-vous déjà opté pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu ?
  • Votre auto-entreprise se situe-t-elle dans les DOM-TOM, à Saint Martin ou à Saint Barthélémy ? On a des utilisateurs qui viennent de Guadeloupe, donc il faudrait sûrement cliquer sur ce bouton. 
  • Votre date de début d’activité et si vous êtes assujetti à la franchise de TVA.

Vous avez validé toutes ces informations-là lors de votre inscription en tant qu’auto-entrepreneur.

Vous enregistrez vos modifications et on se retrouve ensuite à nouveau sur le tableau de bord. Là, on va voir un petit récapitulatif de toute votre activité qui a été importé sur Amazon  Cockpit depuis votre inscription et qui est liée à votre business sur Amazon. On voit bien que, par exemple, au mois de Mars, j’ai fait 25€99 de vente, parce que j’ai commencé à setuper mon compte au mois de Mars. Au mois d’avril, toujours 25€99, j’aurais donc dû vendre une unité si c’était 25€99 le prix de mon unité. Ainsi, au cumulé, j’ai bien fait 51€98 de vente en mars et en avril. Cette somme correspond bien à du cumulé.

Au mois de mai, on commence à avoir quelques ventes, avec une augmentation de 6 700% et on fait donc 1 833€ en cumulé. Au mois de juillet, on arrive sur 4 613€99. Ici, on voit notre plafond par rapport à ce qu’on a déclaré, on est bien à 2,45% d’atteindre notre plafond actuellement. Là on a encore un récapitulatif sur 2017, 2018 et 2019, soit les années antérieures. On n’a pas de plafond de franchise de TVA. Ici, on a un petit prévisionnel de ce que nous allons atteindre à la fin de l’année. Là, vous pouvez choisir les dates : soit le mois en cours, soit les douze derniers mois par exemple. On lance la recherche et on va voir le journal des recettes et des dépenses. 

Si on prend par exemple le 20/06/2019 : on clique sur le petit « + » et on voit bien que j’ai trois ventes et on a le détail : une en Italie, une en France et une en Allemagne. On y trouve aussi le numéro de facture, le numéro de commande, si c’est du FBM ou du FBA, ainsi que le statut de la commande et le total du chiffre d’affaires. Si jamais vous avez des retours, ils seront impactés ici avec le total. On a donc bien une vente à 29€99 et un retour à 29€99 qui a engendré une note de crédit, ce qui fait 29€99 – 29€99 : on a bien 0 à reporter. 

Ensuite, vous pouvez faire aussi un rapport d’activités que vous générez en PDF, avec toutes les mêmes données. On va donc récupérer le logo de votre société importé sur AMZ Cockpit et ici, on aura le registre des ventes avec la totalité des informations depuis la plage de dates sélectionnées. Ici, on va retrouver le registre des achats. Sur cet exemple, je n’ai saisi qu’un seul achat le 02/05/2019, qui correspond à l’abonnement d’ AMZ Cockpit.

Si on retourne sur notre compte, en cliquant sur « mes achats » et « autres ventes », on voit bien l’abonnement que j’ai saisi manuellement. Depuis peu, on va importer automatiquement votre facture d’abonnement AMZ Cockpit directement dans cette comptabilité, avec le montant, le numéro de la facture, la date et le fournisseur. Si jamais vous avez d’autres achats externes à Amazon, il suffit de faire « créer un achat » : date de l’achat, la fréquence si c’est un achat « one shot » et la récurrence si c’est du journalier, mensuel ou annuel. Vous allez pouvoir sélectionner aussi le fournisseur ou en ajouter un ; la catégorie si, par exemple, vous aviez des frais bancaires ou si vous aviez acheté un ordinateur, des matières premières, des frais de publicité Facebook ou autre. Rentrez ensuite le montant TTC parce que vous êtes auto-entrepreneur, du coup vous payez toutes taxes comprises. Rajoutez la référence de la facture, puis vous pouvez joindre directement un document et mettre un petit un commentaire.

Sur cette page ici, on a bien les autres ventes. Par exemple, si vous faites une vente en dehors d’Amazon : du consulting, une vente de stock à un autre vendeur ou même du coaching ou autre, on va pouvoir ici vraiment faire toute la comptabilité de votre auto-entreprise, même si vous avez d’autres activités en dehors de celles d’Amazon.

On va automatiser toute la comptabilité sur vos ventes d’Amazon mais, pour tout ce qui est en dehors d’Amazon, il va falloir le saisir manuellement, ce qui est logique. Ici, vous avez toutes les catégories, mais vous pouvez aussi en rajouter d’autres. Ensuite, on va regrouper ici toute la partie de vos fournisseurs et de vos clients, donc, pour les clients qui sont externes à Amazon. On va générer alors un compte de résultat simplifié : on voit bien que, par exemple, au mois de mai, j’ai eu 1 780€50 de ventes sur Amazon, j’ai eu 49€99 d’achat – c’est l’abonnement d’AMZ Cockpit -, j’ai donc fait 1 731€ de bénéfices : 1 781-49 = 1 731,51. Au cumulé, j’ai donc fait un chiffre d’affaires de 1 853€ qui correspond à mes 1 781+25 +25€99. Pour le bénéfice cumulé depuis le début de mon activité, j’ai eu 1 783€49. 

On voit ici que la courbe est montante et que le reste de l’année promet de bons résultats ! On monte progressivement sur ce compte vendeur. Ici, on a la projection de TVA qui va vous permettre de voir tout ce que vous avez collecté, toutes vos ventes et vos achats, ainsi que la TVA déductible. Si jamais vous faisiez un prévisionnel en passant en société, vous verriez alors l’impact que cela aurait sur votre business et sur vos marges directes. 

Voilà, cette vidéo est maintenant terminée. J’espère qu’elle vous aura plu, car j’ai pris un vrai plaisir à essayer de synthétiser toute la comptabilité pour les auto-entrepreneurs en termes de chiffre d’affaires. Je vous invite vraiment à déclarer les bons montants ! Sachez qu’Amazon connaît toutes les données relatives à votre business. Du coup, si vous avez un contrôle fiscal et que le contrôleur demande à Amazon les résultats, ils seront capables de les fournir. Donc, si ça ne correspond pas du tout à votre activité et à ce que vous avez déclaré, vous risquez de vous sentir un peu mal à l’aise au moment du verdict. Essayez donc d’automatiser, que ce soit avec notre logiciel ou avec un simple fichier Excel. Dans tous les cas, essayez d’obtenir une bonne comptabilité et surtout de déclarer les bons montants ! 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire de cette vidéo. N’oubliez pas de vous abonner et d’activer la petite alerte car, de plus en plus, on va créer des nouvelles vidéos et, j’espère, apporter beaucoup de valeur dans ces contenus. Donc n’hésitez pas à vous abonner, ça fait toujours plaisir !

A bientôt pour une prochaine vidéo !